Sept façons d’éviter les fraudes financières

La fraude financière existe depuis des décennies, mais à l’ère de l’Internet, elle se fait de plus en plus fréquente. Ces crimes ne sont plus limités à l’échelle locale – les nouvelles technologies permettent aux criminels de par le monde d’essayer de vous arnaquer. Qui plus est, ils se font de plus en plus futés et sont toujours à la recherche de nouvelles façons créatives de persuader des gens crédules à leur fournir des renseignements confidentiels par la tromperie. Il devient de plus en plus difficile de séparer les demandes légitimes de l’escroquerie.

Entre 2020 et 2021, le montant d’argent perdu dans les arnaques a monté de 87 %, le total s’élevant à 231 millions de dollars. La fraude est le crime le plus fréquent ciblant les Canadiens âgés. Selon le Centre antifraude du Canada, 27 000 Canadiens deviennent victimes d’un vol d’identité chaque année, et ce n’est que les cas signalés.

Dans l’esprit du Mois des aînés, une initiative annuelle organisée en juin dans plusieurs provinces afin d’honorer et de saluer les personnes âgées, nous présenterons dans cet article sept moyens d’éviter les fraudes financières.

1. Vérifiez vos comptes bancaires. Vérifiez régulièrement vos relevés de carte de crédit ainsi que vos relevés bancaires pour vous assurer de l’absence de frais imputés sans votre autorisation. Si vous constatez qu’un paiement a été effectué pour une transaction que vous ne reconnaissez pas, communiquez immédiatement avec votre institution financière pour l’en informer et contester la transaction au besoin.

2. Utilisez des mots de passe robustes et modifiez-les souvent. Il est important de protéger tous vos comptes en ligne par des mots de passe robustes, et c’est une bonne idée de les modifier régulièrement. Assurez-vous de ne pas utiliser le même mot de passe pour plusieurs comptes. Suivez nos conseils pour créer des mots de passe efficaces.

 3. Déchiquetez les documents contenant des informations confidentielles. Ne jetez pas de documents confidentiels sans les déchiqueter. Les fraudeurs fouillent souvent dans les poubelles pour trouver des informations secrètes, telles que des numéros de compte et des mots de passe, et les utiliser pour accéder à vos données ou voler votre identité. Assurez-vous de déchiqueter vos relevés bancaires, vos renseignements fiscaux, et tout autre document contenant des informations personnelles telles que des numéros de compte, des numéros d’assurance sociale, des numéros d’identification personnels, etc.

 4. Utilisez l’Internet en toute sécurité. Essayez d’éviter d’utiliser les réseaux Wi-Fi publics, car ils sont peu sécuritaires et peuvent rendre votre appareil vulnérable aux pirates. Si vous utilisez des ordinateurs publics, par exemple ceux d’une bibliothèque, vous devez toujours vous déconnecter de tous vos comptes avant de partir. Si vous magasinez en ligne ou saisissez des renseignements de nature délicate, assurez-vous que le site Web et votre connexion Internet sont sécurisés.

 5. Examinez votre rapport de solvabilité. Communiquez annuellement avec une agence d’évaluation du crédit pour obtenir une copie de votre rapport de solvabilité. Au Canada, les deux principales agences de ce type sont Equifax et TransUnion. De nombreuses agences offrent ce rapport à titre gracieux. Examinez attentivement vos rapports de solvabilité et assurez-vous que vos renseignements sont exacts. Si vous remarquez des dettes que vous ne reconnaissez pas, signalez-les à l’agence afin de les contester au besoin.

 6. Vérifiez minutieusement toute adresse courriel et tout lien avant de cliquer dessus. Les fraudeurs deviennent de plus en plus habiles à déguiser les liens malveillants. Ils se disent être des représentants du gouvernement ou d’entreprises réputées afin de gagner votre confiance, et essaient souvent d’éveiller un sentiment d’urgence pour vous faire cliquer sur un lien à la hâte sans bien lire de quoi il s’agit. Assurez-vous de lire attentivement toutes les adresses courriel et tous les liens afin de veiller à leur légitimité. En cas d’incertitude, communiquez directement avec l’entreprise ou l’organisme gouvernemental pour vérifier si la communication provient bien de cette source. Veuillez noter que les banques et les organismes gouvernementaux n’envoient généralement pas de messages textes ou de courriels non sécurisés, méfiez-vous donc de tels messages.

 7. Renseignez-vous. En fin de compte, le meilleur moyen d’éviter d’être victime d’une fraude financière est de se renseigner sur les moyens communs de les commettre. De nouveaux types de fraudes surgissent sans cesse, et il est donc important de se tenir au courant des nouvelles ruses utilisées par les criminels.

Pour en savoir davantage sur la manière de vous protéger en ligne, visitez le site abcconnexiondapprentissage.ca pour télécharger gratuitement des ressources utiles.