Parent reading a child a book.

Le rôle important des parents dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture des enfants

La maison est notre premier lieu d’apprentissage et nos parents sont nos premiers enseignants. La sécurité, la bienveillance, la patience et bien d’autres compétences importantes sont enseignées intuitivement par les parents, toutes cultures et époques confondues. Nous apprenons énormément de choses aux enfants par instinct.

En plus de ce qui vient naturellement, l’éducation consciente à la maison peut enrichir l’apprentissage plus formel hors du foyer. Les enfants passent plus de temps à la maison qu’à l’école, et ceux qui apprennent davantage en dehors de leur environnement scolaire connaissent une croissance intellectuelle importante.

Les efforts déployés par les parents pour alphabétiser leurs enfants en bas âge peuvent avoir un effet considérable sur leur réussite future.

Le poids des compétences des parents en alphabétisation

L’alphabétisation commence à la maison; le niveau d’alphabétisation des parents est directement lié à la réussite scolaire de l’enfant. En fait, selon le National Institute of Health, le niveau de compétences en lecture d’une mère est le facteur ayant la plus grande incidence sur la réussite scolaire future de ses enfants, surpassant les autres facteurs, comme le quartier et le revenu familial.

Les parents qui ont un faible niveau d’alphabétisation n’ont souvent pas la confiance nécessaire pour faire la lecture à leurs enfants ou les aider dans leurs devoirs. Qui plus est, comme les enfants apprennent beaucoup par l’exemple, un parent qui ne lit pas peut avoir un effet négatif sur l’intérêt de l’enfant pour la lecture. Selon le rapport Les livres et les enfants : tendances et habitudes de Scholastic, les habitudes de lecture des parents jouent un rôle important dans la fréquence à laquelle les enfants lisent : 57 % des enfants qui lisent régulièrement ont des parents qui lisent des livres de 5 à 7 jours par semaine, par rapport à seulement 15 % des enfants qui sont des lecteurs occasionnels.

La maison, haut lieu de l’alphabétisation

L’alphabétisation commence dès la petite enfance. Les parents influencent leurs enfants dans tous les domaines fondamentaux, y compris le développement intellectuel.

Les compétences en matière d’élocution et de langage sont des composantes essentielles de l’alphabétisation. Il est bien établi que lorsque les bébés sont exposés à davantage de communication verbale par leurs parents, ils renforcent leur traitement du langage et élargissent leur vocabulaire.

Lorsque l’on parle fréquemment aux nourrissons, le développement de leur cerveau s’accélère. Au fur et à mesure que les bébés se familiarisent avec les règles et les rythmes de la parole, ils développent leurs capacités linguistiques et leurs capacités intellectuelles au sens large. Les enfants qui reconnaissent un plus grand nombre de mots ont plus de facilité à commencer à lire. À l’opposé, les enfants dont les parents ont un faible niveau en écriture et en lecture sont exposés à 30 millions de mots en moins que les autres enfants. Ils font leur entrée en maternelle avec un écart de compétences plus considérable que leurs camarades.

Les histoires au coucher et la lecture précoce

L’exposition aux livres à un jeune âge est étroitement liée à la maîtrise précoce de la lecture.

S’il est établi de longue date que la lecture aux enfants est un élément essentiel du développement de l’alphabétisation, il ne suffit pas d’un livre à l’heure du coucher pour renforcer les capacités de lecture des enfants. L’heure du conte peut contribuer à enrichir le vocabulaire et l’imagination, mais si les lecteurs en herbe se contentent de regarder des images et d’écouter des histoires, l’impact sur l’alphabétisation est limité.

Le développement de compétences précises qui transcendent la lecture à voix haute favorise l’alphabétisation précoce. Voici quelques conseils utiles pour stimuler le développement de l’alphabétisation en faisant la lecture aux enfants :

Pointez les mots : Cette approche de l’alphabétisation précoce aide les jeunes apprenants à établir des liens entre le texte, les images et les histoires. Elle permet également au lecteur de suivre rapidement les phrases et de se familiariser avec le traitement du récit.

Faites en sorte que le plaisir soit au rendez-vous : Essayez de capter l’attention des enfants en lisant avec enthousiasme et vous verrez que l’heure de l’histoire devient tout sauf endormante. Des voix amusantes, des pauses dramatiques et des effets sonores rendent l’expérience de lecture plus palpitante pour l’enfant. Si la lecture animée est trop stimulante à l’heure du coucher, essayez d’incorporer la lecture à un autre moment de la journée.

Prenez le temps d’expliquer : Confirmez avec les enfants qu’ils suivent bien l’histoire; dans le cas contraire, vous pourriez perdre leur attention. Si l’histoire se complique ou que vous rencontrez un nouveau mot, arrêtez l’histoire pour leur demander s’ils comprennent. Lorsque les enfants se sentent à l’aise de vous interrompre, cela leur permet d’assumer une plus grande responsabilité dans la compréhension et l’apprentissage de la lecture.

Établissez le lien entre la lecture et l’écriture : Encouragez la curiosité à l’égard du texte dans les livres. Il s’agit d’une porte d’entrée puissante pour établir des compétences précoces en écriture. Demandez aux enfants de choisir un mot amusant dans l’histoire et de s’exercer à l’écrire. Dans le cas des tout-petits qui n’en sont pas encore à cette étape de leur développement, invitez-les à vous dicter des mots, des phrases ou une histoire simple. Faire participer les enfants à l’aspect créatif de l’écriture est une excellente façon de favoriser l’alphabétisation.

Posez des questions : À la base, la lecture est un moyen d’échanger des informations. Qu’une histoire soit simple ou qu’elle contienne des sujets plus larges, les livres sont pleins d’idées et de détails à discuter. Mettez l’accent sur les parties de l’histoire qui ne sont pas visibles dans les images pour aider les enfants à développer leur imagination et leurs compétences de réflexion abstraite. Ils en auront besoin plus tard dans leurs lectures plus avancées. En prenant le temps de réfléchir à un livre après l’avoir lu ensemble, vous donnerez encore plus de valeur à l’expérience de lecture.

L’alphabétisation : le b.a.-ba de la réussite scolaire

La réussite scolaire est profondément ancrée dans l’alphabétisation. Presque toutes les matières requièrent différents degrés d’alphabétisation pour terminer leur programme.

Bien que l’aide aux devoirs puisse être la première chose à laquelle les parents pensent lorsqu’il est question de contribuer à la réussite de leur enfant, c’est leur alphabétisation qui est la racine de leur réussite. S’ils sont solidement outillés pour la lecture, l’écriture et la communication verbale, les enfants s’investissent dans le matériel d’apprentissage de manière plus profonde et plus significative.

Lorsque les enfants développent de bonnes compétences en alphabétisation, ils développent également leur capacité de raisonnement critique, leurs compétences en communication, leur raisonnement verbal et bien d’autres forces. Ces outils, qui leur serviront toute leur vie, facilitent leur évolution dans le monde depuis l’enfance jusqu’à l’âge adulte. Les enfants dotés d’un vocabulaire plus étendu sont mieux à même d’exprimer leurs besoins et de défendre leurs intérêts et ceux des autres.

Les parents qui encouragent l’alphabétisation en parlant beaucoup avec leurs bébés et en lisant attentivement avec leurs enfants ouvrent la voie à leur réussite future. Lorsque les parents encouragent l’alphabétisation à la maison dès le plus jeune âge, les enfants acquièrent les outils nécessaires pour s’épanouir dans le monde, et ce, d’innombrables façons.

ABC Alpha pour la vie Canada offre plusieurs ressources en alphabétisation familiale, dont notre programme L’alphabétisation familiale d’abord. Les activités d’alphabétisation précoce du programme sont offertes gratuitement dans une variété de langues, notamment en anglais, en français, en chinois simplifié, en tagalog et en arabe pour permettre aux familles d’apprendre ensemble en utilisant leur langue maternelle, ou même une deuxième ou troisième langue! Pour en savoir plus sur ce programme et sur nos nombreuses autres ressources en matière d’alphabétisation, consultez notre site Web