Quatre conseils pour rédiger des demandes de subvention efficaces

Les organismes sans but lucratif rencontrent souvent des difficultés à obtenir du financement pour leurs programmes de littératie. La plupart des organisations obtiennent leur financement de plusieurs sources différentes, les subventions étant l’une des plus communes.

Que vous soyez un pro ou un néophyte du secteur non lucratif, c’est toujours une bonne idée de rafraîchir vos compétences en matière de rédaction des demandes de subvention. Voici quatre conseils pour vous aider à rédiger des demandes de financement efficaces.

1. Commencez sans tarder

Même pour les personnes les plus aguerries dans le domaine, la rédaction de demandes de subventions peut prendre du temps. N’agissez jamais à la dernière minute, autrement, vous risquez de commettre des erreurs qui entraîneront un rejet de votre demande.

Avant même d’entreprendre le processus de rédaction à proprement parler, vous devez prendre le temps de bien examiner les exigences de la subvention. En tout premier lieu, lisez attentivement toutes les instructions. Assurez-vous de connaître les formulaires et les documents à fournir, puis construisez un plan d’action pour les obtenir. Si les lignes directrices sur les demandes de financement mentionnent une personne-ressource, parlez-lui de votre projet avant de commencer votre demande. Les personnes-ressources peuvent vous fournir des conseils utiles sur le processus et, souvent, vous indiquer les points à mettre en exergue dans votre candidature.

Selon la complexité de la demande, sa rédaction peut prendre quelques jours ou plusieurs semaines. Laissez-vous suffisamment de temps entre la rédaction et la soumission de la demande pour la laisser reposer avant d’y revenir et d’apporter des modifications au besoin.

2. Faites valoir vos arguments

Votre demande doit énoncer clairement les objectifs de votre organisme et vos raisons de demander la subvention. Songez à utiliser une approche narrative, comme si vous racontiez un récit, en fournissant des statistiques à l’appui pour susciter l’intérêt des lecteurs. N’hésitez pas à utiliser nos statistiques, infographies et fiches d’information sur la littératie.

Au lieu d’indiquer simplement ce que vous feriez avec le financement acquis, expliquez les effets de ces mesures et les raisons pour lesquelles elles sont importantes pour la population que vous servez. Assurez-vous que votre budget cadre avec votre proposition.

3. Mettez-vous dans la peau de l’évaluateur

Votre demande de subvention doit être aussi facile à lire que possible. Rédigez un texte impeccable, organisez bien le contenu de votre demande, et fournissez des documents justificatifs au besoin. Chaque bailleur de fonds a des exigences différentes, personnalisez donc votre demande de subvention en conséquence. N’utilisez jamais la même demande pour plusieurs subventions.

Les instructions de demande de subvention contiennent typiquement des exigences précises en ce qui concerne les noms de fichiers, la taille des caractères, les citations et la longueur maximale du texte. Une demande qui ne respecte pas ces exigences risque de vous être renvoyée ou d’être jugée inadmissible, prenez donc le temps de lire ces instructions avec soin.

4. Demandez des conseils d’experts

C’est toujours souhaitable de faire examiner votre demande par d’autres personnes avant de la soumettre. Dans la mesure du possible, essayez de faire appel à un conseil externe spécialiste de la rédaction de demandes de subventions.

Si vous rencontrez des difficultés durant le processus de rédaction, n’hésitez pas à poser vos questions au bailleur de fonds.

En conclusion

Résistez à la tentation de rédiger une demande de subvention à la hâte. Une demande mal formulée ou mal organisée risque fortement d’être rejetée!

L’envie de rédiger vous prend? Découvrez des possibilités de subventions destinées à la littératie des adultes pour les organismes sans but lucratif.