Compétence civique

Qu’est-ce que la compétence civique?

La compétence civique renvoie au fait d’avoir les connaissances et les compétences nécessaires pour prendre part aux changements politiques au sein de la collectivité.

Au Canada, cette compétence inclut le fait de voter, de savoir comment fonctionne le gouvernement, et de s’informer des droits et responsabilités des citoyens et des membres élus du gouvernement.

Quand une personne a un niveau de compétence civique élevé, elle sait comment se faire entendre à tous les paliers du gouvernement, avant, pendant et après une élection.

 

Télécharger des statistiques

Compétence civique au Canada

  • Plus ses compétences civiques sont élevées, plus un citoyen est susceptible de ce qui suit :
    • Voter
    • Être en mesure de cerner les enjeux politiques qui lui tiennent le plus à cœur
    • Être informé des façons d’amener des changements politiques positifs
  • Les citoyens aux compétences civiques élevées sont moins susceptibles d’être influencés par des campagnes négatives et clivantes. Plus ses compétences civiques sont élevées, plus un citoyen est tolérant à l’égard des autres et de leurs opinions politiques. Une ouverture d’esprit accrue et l’acceptation d’opinions politiques différentes peuvent donner lieu à une vie politique où davantage de voix et d’opinions sont entendues. (Investing in Canadians’ civic literacy: An answer to fake news and disinformation, le Centre Samara pour la démocratie).
  • D’après l’Étude électorale canadienne de 2015, seulement 60 % de la population canadienne était en mesure de nommer leur premier ministre comparativement à 90 % en 1984 (Investing in Canadians’ civic literacy: An answer to fake news and disinformation, le Centre Samara pour la démocratie)
  • Selon les résultats d’un sondage de l’Institut Historica‑Dominion en collaboration avec Ipsos Reid effectué en 2008, la moitié des répondants pensaient que le premier ministre était élu au suffrage direct. (Investing in Canadians’ civic literacy: An answer to fake news and disinformation, le Centre Samara pour la démocratie).
  • Une étude de 2010 indique que près de 20 % des adultes canadiens accordent peu d’importance aux nouvelles. (Investing in Canadians’ civic literacy: An answer to fake news and disinformation, le Centre Samara pour la démocratie)
  • Les chercheurs ont découvert des écarts entre les sexes concernant la compétence civique :
    • Les hommes sont plus susceptibles d’avoir des « connaissances politiques conventionnelles », par exemple pouvoir nommer les politiciens actuels
    • Les femmes sont plus susceptibles d’avoir des « connaissances pratiques », par exemple connaître les prestations gouvernementales et les services de santé offerts (What Do Women Really Know? A Gendered Analysis of Varieties of Political Knowledge, Stolle and Gidengil, 2010)
Télécharger l'infographie

Programmes

  • Créé en partenariat avec Élections Canada, le programme Guide sur le vote vise à aider les intervenants en littératie à intéresser les apprenants adultes...

    En Savoir Plus

Nouvelles connexes