Littératie en santé

Qu’est-ce que la littératie en santé?

La littératie en santé , selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (Centers for Disease Control and Prevention), se définit comme étant la mesure dans laquelle un individu a la capacité d’obtenir, de communiquer, de traiter et de comprendre les renseignements et les services élémentaires en matière de santé pour prendre des décisions adéquates quant à sa santé.

Elle inclut le fait de savoir décrire des symptômes et où trouver de l’aide en cas de problèmes de santé, de comprendre l’information médicale et de gérer l’utilisation de médicaments de façon sécuritaire.

Accroître la littératie en santé est essentiel pour permettre aux gens de gérer leur santé et de militer en faveur de leur mieux-être et celui de leur famille, ainsi que pour réduire le fardeau qui pèse sur le système de soins de santé canadien.

 

Télécharger des statistiques

Littératie en santé au Canada

  • Environ un quart des Canadiens (23 %) estiment qu’il est « plutôt difficile » ou « très difficile » de savoir où trouver de l’aide quand ils tombent malades, et 54 % estiment qu’il est « plutôt difficile » ou « très difficile » de décider quand demander l’avis d’un deuxième médecin (Consumer Health Products Canada, 2017).
  • Les personnes ayant un faible niveau de littératie en santé sont moins susceptibles de ce qui suit :
    • Pouvoir reconnaître leurs propres médicaments;
    • Comprendre comment les prendre;
    • Comprendre les effets secondaires potentiels.
  • Les personnes ayant un faible niveau de littératie en santé sont plus susceptibles de mal interpréter les étiquettes de mise en garde (Compte-rendu sommaire de la table ronde de l’Institute of Medicine, 2017).
  • Au Canada, 60 % des adultes ne peuvent pas obtenir et comprendre eux-mêmes les renseignements et les services relatifs à la santé, agir en conséquence, et prendre des décisions adéquates quant à leur santé. Les aînés, les immigrants et les personnes au chômage possèdent en moyenne un niveau plus faible de littératie en santé (La littératie en santé au Canada : Une question de bien-être, Conseil canadien sur l’apprentissage, 2008).
  • Selon les estimations d’une recherche, offrir aux malades chroniques une formation à l’autogestion combinée à une supervision continue par un gestionnaire de cas pourrait permettre des économies supérieures à 2 000 $ par patient par an (Vision d’une culture de la santé au Canada, Association canadienne de santé publique, 2008).
  • Le nombre d’adultes aux faibles compétences en littératie en santé (60 %) est supérieur à celui des adultes aux faibles compétences en lecture courante (48 %) qui se définit comme étant l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information située dans les textes. Ces pourcentages suggèrent que les deux aptitudes sont différentes. Les tâches liées à la littératie en santé mêlent la lecture courante, la lecture de documents et les compétences en numératie (La littératie en santé au Canada : Une question de bien-être, Conseil canadien sur l’apprentissage, 2008).
Télécharger l'infographie

Programmes

  • Un programme complet de littératie et de compétences essentielles qui a pour objectif de soutenir et d’habiliter exclusivement la population...

    En Savoir Plus
  • Le programme Question de santé ABC donne les moyens aux Canadiens et Canadiennes de mieux gérer leur santé en développant leur assurance pour parler...

    En Savoir Plus

Nouvelles connexes